Moyen-Orient n° 26

 

Moyen-Orient n° 26, Avril-Juin 2015

Pour de nombreux analystes, le « moment kurde » est enfin arrivé. Serait-il temps d’accorder à ce peuple un État dans les frontières que lui seul décidera, sans l’intervention de forces étrangères qui, tout au long du XXe siècle, n’ont pas tenu leurs promesses ? Si le principe du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, cher aux Nations unies, vient à l’esprit, il semble ne pas s’appliquer pour le Kurdistan. Depuis des siècles, les frontières se révèlent poreuses entre les différentes parties de cette région divisée principalement entre la Turquie, la Syrie, l’Irak et l’Iran. Mais les inimitiés entre Kurdes restent fortes et anciennes. La suite >

Les Chebabs de Yarmouk

 

Quatre ans après le début de la guerre en Syrie, un film documentaire sort dans les salles françaises. Le 18 mars 2015, on pourra tous aller voir Les Chebabs de Yarmouk, d’Axel Salvatori-Sinz. Tourné avant le soulèvement, ce long-métrage donne la parole à de jeunes Palestiniens réfugiés dans un camp près de Damas. Ils y partagent leur présent et leurs « rêves » d’avenir. C’est pour la richesse de ces témoignages uniques que Moyen-Orient est partenaire de l’événement. Outre la sortie nationale, le film sera présenté pendant des soirées spéciales dans différentes villes de France ; le calendrier est disponible ici : http://leschebabsdeyarmouk.com/programmation/

Moyen-Orient n° 25

 

Moyen-Orient n°25, Janvier-Mars 2015

Que se passe-t-il en Libye ? Tout le monde se le demande et personne n’a vraiment de réponses, y compris les services de renseignements des États qui ont, en mars 2011, décidé d’en finir avec le régime de Mouammar Kadhafi, au pouvoir depuis 1969. Pourtant, considérant la situation géographique du pays, situé au cœur des mondes arabe, berbère et africain, et des trafics en tout genre dans le Sahel (notamment d’immigrés), il est primordial de saisir les dynamiques en cours. Les compagnies et les gouvernements étrangers l’ont bien compris et imaginent se servir de la Libye comme d’un prochain terrain d’influence, alors qu’elle est soumise à une importante instabilité – pour ne pas dire chaos – politique et économique. La suite >

Atlas géopolitique mondial 2015

 

L’équipe de la revue CARTO vous présente ses meilleurs travaux actualisés sous forme d’atlas.

Avec plus de 280 cartes et graphiques couvrant les cinq continents, l’Atlas géopolitique mondial 2015 (Éditions ARGOS, 2014, 196 p.) constitue un outil d’analyse et de compréhension sans équivalent dont le contenu est intégralement renouvelé à chaque nouvelle édition. Des discordes russo-européennes sur l’Ukraine aux tensions géopolitiques dans le Golan, du naufrage de l’État centrafricain à la menace grandissante de Boko Haram au Nigeria et au Cameroun, sans oublier le défi du troisième âge pour le continent africain, le miracle économique indonésien, le « Grand jeu » énergétique sur les côtes du Baloutchistan ou encore le lobbying et la culture de l’argent aux États-Unis, c’est près d’une centaine de thèmes originaux qui sont traités à travers des analyses détaillées et des cartes et graphiques précis, actualisés et didactiques. Désormais, rien de ce qui rend le monde complexe et passionnant ne vous sera totalement étranger.

Retrouvez une présentation de l’Atlas géopolitique mondial 2015 sur France Culture, dans l’émission Les enjeux internationaux présentée par Thierry Garcin, et sur France Inter, dans l’émission Allô, l’Europe ? présentée par Jose Manuel Lamarque et Emmanuel Moreau.

Moyen-Orient n° 24

 

Moyen-Orient n° 24,
Octobre-Décembre 2014

Par Guillaume Fourmont

L’ordre. Voici le maître mot qui plane au-dessus de l’Égypte, au sens militaire, politique, mais aussi au sens moral du terme. Un homme l’incarne : Abdel Fattah al-Sissi. Ce maréchal devenu président en mai 2014, avec un résultat digne d’un régime soviétique (96,9 %), a fait renouer le pays avec son passé le plus glorifié, quand Gamal Abdel Nasser (1954-1970) symbolisait l’Égypte tout entière et le nationalisme arabe au-delà de ses frontières. Il suffit de regarder les affiches et autres objets de propagande représentant M. Al-Sissi : il apparaît tel un lion, entouré de ses deux « pères », Gamal Abdel Nasser et Anouar el-Sadate (1970-1981). La suite >